×
☰ Menu
Histoire de la marque

La marque éponyme Lise-Line voit le jour en 2017. Née d'une passion pour les arts qui ont fait office de catharsis, d'un apprentissage autodidacte de la couture depuis l'enfance, et d'un intérêt certain pour la philosophie et l'écologie, elle est le symbole de l'envie qu'a sa créatrice de changer le monde qui nous entoure.


C'est un travail dans la grande distribution qui lui provoque une réelle prise de conscience. La vision de la surconsommation, le fait de devoir promouvoir une mode jetable dont on ne connaît pas l'origine ou encore les conditions de fabrication la pousse à consommer de façon plus responsable, à rechercher des marques de mode éthique, puis à créer la sienne pour répondre à sa propre demande.


Après une première collection aux lignes simples et épurées, Lise-Line laisse libre cours à la créativité et propose des modèles plus originaux destinés d'abord aux défilés de mode. Ce sont finalement ceux qui remportent le plus de succès et c'est sur cette originalité que choisit de se positionner la créatrice. Des silhouettes colorées aux tendances rétro, des matières de qualité à la dimension éco-responsable, et des finitions soignées composent les lignes directrices de sa marque.


C'est à la découverte d'un atelier de fabrication bordelais que Lise-Line choisit d'externaliser sa production. Elle peut ainsi se concentrer sur la partie créative plus que la fabrication, tout en conservant la qualité de ses vêtements, et en participant à l'économie locale. Les modèles gardent les mêmes inspirations et sont fabriqués en petites séries afin de rester sur des pièces quasi-uniques, qui se démarquent de ce que l'on voit dans le prêt-à-porter. Des motifs vintages et coloris intemporels rencontrent des formes plus travaillées. Une seule pièce peut parfois cumuler les utilisations, être portée en plusieurs saisons, adaptée selon les occasions. Les fermetures à boutons, l'asymétrie, les capuches démesurées, restent au fil des collections des classiques de la marque.


« Porter et travailler des matières biologiques ce n'est pas juste affirmer un choix personnel c'est aussi montrer au reste du monde qu'il est possible d'avoir des valeurs et des convictions dans un milieu créatif comme celui de la mode. »